EDDA en prose S3E11 : Le conseil des dieux et le déclin de l'age d'or

EDDA en prose S3E11 : Le conseil des dieux et le déclin de l'age d'or

C'est une histoire à s'en décrocher la mâchoire que je vais te balancer, l'histoire d'une époque où les dieux vikings eux-mêmes jouaient au conseil d'administration et où l'âge d'or périclitait comme un vieux navire pris dans une tempête.

Au commencement, c'était le grand kermesse, une fête perpétuelle, l'âge d'or qu'ils l'appelaient. Tous les vikings, qu'ils soient dieux ou mortels, se la coulaient douce. Un festin perpétuel, où l'hydromel coulait à flot, les rires fusaient, les épées se croisaient en joutes amicales, l'entente cordiale, quoi!

Puis un jour, ces grandes barbes divines se sont réunies en conseil, comme des banquiers en cravate, parlant de l'avenir des vikings. Des messes basses, des chuchotements, des sourires en coin, des coups dans le dos. Odin, Thor, Freya, tous là, le gratin de la divinité viking. Et là, ils ont décidé, ces sacrés dieux, que l'âge d'or, c'était fini. Que les vikings allaient devoir trimer, se battre, souffrir.

C'est le déclin, le grand plongeon, l'âge d'or qui s'écroule comme un château de cartes. Les vikings se mettent à se battre entre eux, à tricher, à voler. Les dieux regardent ça de leur haut perchoir, hochent la tête, et se félicitent de leur grand conseil. C'est du joli, hein?

Et quelle est la morale de cette histoire, de cette grande farce divine? Que même au sommet, même parmi les dieux, la bêtise et l'égoïsme sont rois. Que l'âge d'or, c'est pas quelque chose qu'on peut juste décider de mettre fin, pas plus qu'on peut décider de faire pleuvoir ou de faire briller le soleil.

Alors oui, les vikings, ils ont vécu des moments difficiles, ils ont souffert, ils ont lutté. Mais ils ont aussi appris, ils ont aussi grandi. Parce que la vraie richesse, c'est pas l'hydromel ou les rires, c'est le courage, la détermination, l'honneur. C'est ça, être un viking. Et c'est ça, la vraie morale de l'histoire.

 

bague déclin de l'Age d'Or

Laissez un commentaire