EDDA poétique S1E07 : Le Chant de Hymir

EDDA poétique S1E07 : Le Chant de Hymir

Tiens, tiens, voilà une histoire bien épicée, celle de Thor et du géant Hymir. Sacré Thor, toujours prêt à partir à l'aventure pour prouver sa force. Cette fois, il a besoin d'un chaudron, et pas n'importe lequel, un grand, un costaud, assez pour brasser la bière des dieux. C'est chez Hymir, le géant du froid, qu'il doit aller le chercher, ce fichu chaudron.

 

Alors notre Thor, le voilà déguisé en jeune fille, accompagné de Tyr, le dieu de la guerre. Ils arrivent chez Hymir et tombent sur sa mère, une vieille femme à neuf cents têtes. Sacré comité d'accueil ! Mais notre Thor n'est pas du genre à se laisser impressionner, il la salue et entre dans la maison.

Hymir n'est pas du genre hospitalier, il met nos deux compères à l'épreuve. Après un repas bien copieux où Thor a montré son appétit légendaire, ils partent pêcher. Thor, dans sa grande bravoure, pêche le serpent du monde, Jörmungand, l'ennemi juré de Thor. Hymir, terrifié, coupe la ligne et le serpent s'enfuit.

Finalement, après bien des péripéties, Thor obtient le chaudron tant convoité, mais pas sans combattre. Hymir et ses troupes attaquent, mais ils ne font pas le poids face à la force de Thor. C'est avec le chaudron sur le dos que Thor rentre chez lui, prêt à brasser la bière des dieux.

Note de l'auteur :

"Dans le style décapant de Céline, l'épopée de Thor et Hymir prend une tournure humoristique et décalée. Mais n'oublions pas que derrière cet humour se cache une profonde réflexion sur la nature des dieux et des hommes.

Thor, le dieu de la force, est ici confronté à sa propre gourmandise et à sa bravoure parfois aveugle. Il est prêt à tout pour obtenir ce qu'il désire, quitte à se mettre en danger. Il est intéressant de voir comment ces traits de caractère, qui sont souvent présentés comme des vertus, peuvent aussi conduire à des situations périlleuses.

Hymir, quant à lui, représente la peur de l'inconnu, la résistance au changement. Il est prêt à tout pour garder son chaudron, symbole de sa puissance. C'est une figure classique du géant dans la mythologie nordique, celui qui défend son territoire et ses biens.

Enfin, l'épisode de la pêche du serpent du monde est particulièrement intéressant. Jörmungand, le serpent, est une figure du chaos, de la fin du monde. L'action de Thor, qui cherche à le capturer, montre sa volonté de contrôler ce chaos, de maîtriser les forces de la nature.

En somme, "Le Chant de Hymir" est une histoire riche en enseignements, qui nous parle de la nature humaine, de nos désirs, de nos peurs et de notre volonté de contrôler le monde qui nous entoure."

Laissez un commentaire