RUNE 34 : Hagalaz

Neuvième chapitre, celui du tourment, celui du vacarme et du chaos. Si on disait que les dieux sont doux, eh bien, c'est le moment de se raviser, de mordre sa langue et de se dire qu'ils ont aussi le gout du tumulte. Car voici qu'Hagalaz débarque, la rune tempête, le grand défi des cieux, la bataille sans merci.

La vie de Sven, notre intrépide guerrier, notre fils de Skjold, notre frère d'Einar, prend un tour aussi agité que l'océan déchainé, aussi menaçant que le ciel orageux. Les tambours de guerre résonnent, les corbeaux croassent, l'odeur du sang et de la sueur emplit l'air.

Une armée se dresse devant eux, une horde sauvage, un raz-de-marée de fer et de fureur. Des visages marqués par la haine, des yeux brûlant d'une soif de conquête insatiable, des mains fermes sur les poignées des épées. C'est une bataille comme jamais ils n'en avaient vu, une lutte titanesque, une épreuve qui ferait pâlir les géants.

C'est une danse de la mort sur le grand théâtre de la guerre, une symphonie du chaos dans l'orchestre du destin, un jeu de la vie sur l'échiquier du sort. Le cœur de Sven bat la mesure, ses pas dessinent les pas de danse, sa lame chante la mélodie.

Et au milieu de tout ça, de ce vacarme, de ce tumulte, de ce chaos, Sven se bat, se défend, résiste. Il voit des hommes tomber, des amis mourir, des frères succomber. Il voit la mort danser, la douleur hurler, la peur rire. Mais il ne cède pas, il ne flanche pas, il ne se rend pas.

Et lorsque le tumulte s'apaise, lorsque la tempête se calme, lorsque le chaos se tait, il reste debout. Blessé mais vivant, meurtri mais victorieux, abattu mais debout. Il porte les stigmates de la bataille, les marques de la guerre, les cicatrices de la lutte.

Le neuvième chapitre se referme ainsi, laissant Sven et ses compagnons au milieu des ruines, laissant les cendres refroidir, laissant les échos de la bataille se taire. Mais l'histoire de Sven, Einar et leurs amis ne s'arrête pas là, elle continue, elle se poursuit, elle avance vers le prochain défi, vers la prochaine épreuve, vers le prochain chapitre.