Pendentif viking

  • En solde
  • Prix régulier€20,00
Taxes incluses.

L'offre est terminée
  • Paiement Sécurisé
  • En stock, expédié sous 24/48h
  • 12 personnes regardent ce produit
  • Il y a 3 commandes en cours
  • Plus que 4 en stock

    • Description
    • avis
    • symbolique

    Pendentif en alliage de zinc

     

    Les Frères et les Symboles : Leçons d'un Pendentif, Paroles d'un Sage

    Ah, ces deux frangins, de sacrés phénomènes, vous pouvez me croire ! Ils sortent de chez l'artisan joailler, l'air tout gaillard, tout content d'eux. Chacun a son pendentif autour du cou, ces petits bijoux étranges avec l'Aegishjalmur en plein milieu, vous savez, cette espèce de symbole qui ressemble à huit branches de haches. Un cercle de runes tout autour, comme un écrin de mystères. L'un en noir, l'autre en argent. Comme pour dire qu'ils sont de la même famille, mais chacun dans son genre, chacun dans sa peau.

    Ah, et qui voilà qui passe par là, à ce moment précis ? Notre vieux sage, toujours lui ! Il se trimbale dans les ruelles, comme s'il cherchait des âmes à éclairer, des vies à dénouer. Quand il voit les deux frères, il ne peut pas s'empêcher, il faut qu'il y mette son grain de sel.

    « Alors, mes fils, vous avez pris de bonnes résolutions avec ces pendentifs ? » qu'il leur lance, avec ce sourire qui sait tout, ce sourire qui a vu le fond des hommes et des océans.

    Les deux frères, ils sont surpris, presque décontenancés. Ils s'attendaient à quoi ? À une tape sur l'épaule, à un hochement de tête, mais certainement pas à une question pareille.

    « On a suivi les conseils de l'artisan, c'est tout » que répond l'un, presque sur la défensive.

    « Ah, il a bien fait alors, » que réplique le sage, en dégainant un de ses sourires pleins d'énigmes et de sous-entendus.

    pendentifs vikings aegishjalmur et rune noir et argent

    Il s'arrête, se plante devant eux, et il commence son numéro, sa leçon impromptue, comme s'il donnait un concert dans la rue, pour les passants, pour les pierres, pour les étoiles.

    « Vous savez, cet Aegishjalmur que vous portez, il est le symbole de la protection et de l'invincibilité. Dans les anciens temps, les guerriers le dessinaient sur leur front avant d'aller au combat. Les runes, elles, ce sont les forces de la nature et de l'univers, les secrets de la destinée. Le noir et l'argent, c'est la dualité, l'équilibre entre la lumière et l'obscurité, le yin et le yang de nos vies. »

    Les frères, ils écoutent, ils boivent ses paroles comme on boit un bon hydromel, fort et doux à la fois.

    « Alors, quand vous portez ces pendentifs, vous n'arborez pas seulement un bijou, vous portez une philosophie, une vision du monde. Vous appelez la protection, oui, mais vous évoquez aussi les forces qui régissent nos vies, le bon et le mauvais, le clair et l'obscur. »

    Le vieux sage, il s'éloigne, il sait quand il a fait son boulot, quand il a jeté sa graine de sagesse sur le sol fertile des âmes. Les deux frères, ils se regardent, ils se comprennent sans parler. Leurs pendentifs ne sont plus de simples bijoux, ce sont des boussoles, des guides, des emblèmes de leur parcours dans cette vallée de larmes et de rires.

    Ah, la vie, mes amis, la vie... Rien de moins sûr, rien de plus beau. Et ces deux frères, avec leurs pendentifs nouveaux, ils viennent de recevoir une leçon, une clé pour naviguer dans le chaos, dans les tempêtes et les calmes plats de cette existence cabossée. Ah, ils auront de quoi penser, de quoi ruminer, pendant leurs longues soirées d'hiver, pendant leurs longues années de luttes et de paix. Et qui sait ? Peut-être que ces bijoux, ces simples morceaux de métal, changeront quelque chose en eux, dévoileront quelque chose en eux, feront d'eux de meilleurs hommes, de meilleures âmes errantes dans ce grand mystère qu'on appelle la vie. Ah, la vie, mes amis, la vie...