RUNES 49 ; FEHU

"L'argent est un bon serviteur, mais un mauvais maître," clamait Dumas. La rune FEHU, symbole de richesse, brille dans cette partie, mais la richesse matérielle peut être un leurre, une illusion, un piège.

Et voilà le fils de notre héros, Erik, grand, robuste, aussi brillant que son père. Le gamin est devenu un homme, et pas n'importe lequel. Il a fait sa place, il a gravi les échelons, il a amassé des richesses. Des bijoux, de l'or, des terres, du bétail, tout ce que le monde viking pouvait offrir, il l'avait.

Mais voilà, il y avait une faille, une ombre, un manque. Erik avait la richesse matérielle, oui, mais qu'en était-il de la vraie richesse, celle qui ne se compte pas en pièces d'or, celle qui ne se pèse pas en bijoux, celle qui ne se mesure pas en terres ?

La vraie richesse, celle de l'héritage, celle de la culture, celle de son peuple. Erik devait comprendre que l'or et les bijoux n'étaient que du vent, que les terres et le bétail n'étaient que du sable. La vraie richesse, celle qui compte vraiment, celle qui reste, c'est celle de l'héritage, celle de la culture, celle de son peuple.

Le vieil homme, Sven, son père, le regardait avec une fierté mêlée d'inquiétude. Il voyait son fils prospérer, s'épanouir, grandir. Mais il voyait aussi l'obsession, la convoitise, l'avidité. Il savait que la richesse pouvait corrompre, pouvait aveugler, pouvait étouffer.

Alors, il prit son fils à part, le regarda droit dans les yeux, lui dit : "Mon fils, la vraie richesse n'est pas celle que tu crois. L'or et les bijoux ne sont que du vent, les terres et le bétail ne sont que du sable. La vraie richesse, celle qui compte vraiment, celle qui reste, c'est celle de l'héritage, celle de la culture, celle de notre peuple."

L'enseignement avait été délivré, le message transmis, la leçon donnée. Restait à voir si Erik saurait entendre, saurait comprendre, saurait intégrer.

Comme l'écrivait Epicure, "Non pas le peu est pauvre, mais le beaucoup désire". FEHU, symbole de richesse, oui, mais la vraie richesse, celle de l'héritage, celle de la culture, celle du peuple.