Bague vking guerrier de Valhalla

  • En solde
  • €26,99
Taxes incluses.

L'offre est terminée
  • Paiement Sécurisé
  • En stock, expédié sous 24/48h
  • 12 personnes regardent ce produit
  • Il y a 3 commandes en cours
  • Plus que 4 en stock

    • Description
    • avis
    • symbolique

    Bague en acier inoxydable en 3 coloris

     

    C'est un sacré jour pour un homme à se retrouver là dedans, je vous le dis. Le ciel qui s'assombrit comme une vieille blessure, les vents qui hurlent comme des bêtes affamées, et ces foutus tambours, qui résonnent sans cesse dans votre tête. Pas le genre de matinée qu'on passerait au lit, non, monsieur, pas même dans les rêves les plus fous d'un poivrot.

    Voilà, c'est le Ragnarok. Le jour où tous les ennuis du monde semblent se jeter sur vous comme une meute de loups affamés. Le guerrier, disons qu'on l'appelle Hrolf, se tient là, dans ce foutu brouillard qui s'épaissit, son épée à la main, la lame aussi froide que son courage.

    Il est pas du genre à réfléchir, ce Hrolf. C'est le genre d'homme qui plonge tête baissée dans la mêlée, sans un mot, sans un regard en arrière. C'est son genre, voyez-vous, et c'est pour ça qu'il est là, debout sur ce fichu champ de bataille, attendant que le monde finisse.

    Et puis ça commence. Les bêtes de l'enfer surgissent, avec leurs cornes et leurs griffes, et leurs gueules béantes qui crachent le feu et la mort. Hrolf se jette dans la mêlée, sa lame tranchant l'air, le sang et la chair. Il danse, le bougre, il danse au milieu de tout ce chaos, comme un fou en plein délire.

    Les coups pleuvent, et avec eux, la douleur. Chaque blessure est une morsure de plus, une déchirure de plus dans sa chair déjà meurtrie. Mais Hrolf ne s'arrête pas, il ne peut pas s'arrêter. Il doit se battre, il doit survivre. C'est le Ragnarok, après tout, et on ne se couche pas devant l'apocalypse.

    Le combat dure des heures, des jours peut-être, c'est difficile à dire. Le temps n'a plus de sens dans ce foutu chaos. Tout ce qui compte, c'est l'épée de Hrolf, et les bêtes qu'il doit tuer.

    Finalement, le guerrier s'effondre, épuisé. Son corps est un champ de bataille, chaque blessure une marque de son combat. Mais il a survécu, le bougre. Il a survécu au Ragnarok, et il se tient là, sous le ciel qui s'éclaircit enfin, souriant à la mort.

    Voilà le combat d'un guerrier de Valhalla le jour du Ragnarok. Un combat sans fin, sans merci, mais jamais sans courage. C'est la voie du guerrier, c'est la voie de Hrolf. Et je vous le dis, il n'y a pas de plus grande gloire que celle-là.