Bracelet viking
tête de mort
Homme Argent

  • En solde
  • €225,99
Taxes incluses.

L'offre est terminée
  • Paiement Sécurisé
  • En stock, expédié sous 24/48h
  • 12 personnes regardent ce produit
  • Il y a 3 commandes en cours
  • Plus que 4 en stock

    • Description
    • avis
    • symbolique

    CE BRACELET POUR HOMME, FAIT DE TÊTES DE MORT EN ARGENT N'EST PAS UN ACCESSOIRE SOBRE NI DISCRET MAIS DE HAUTE QUALITE. AU VALHALLA NON PLUS, IL NE LAISSERA PAS INDIFFERENT

    • Argent Massif : 925 Sterling Silver
    • Très agréable à porter
    • Finitions soignés
    • Poids : 13gr

    Biker viking portant un bracelet homme argent

     

    C'est que ce grand dadais de viking, un colosse avec des bras comme des troncs d'arbres et un rire qui résonnait comme le tonnerre, quand il revenait de ses escarmouches, de ses batailles où le fer chantait et le sang coulait, eh bien, avec sa femme, une gaillarde robuste et déterminée, ils se mettaient à une drôle de besogne.

    Dans la marmite, celle qui servait pour les soupes et les ragouts, ils faisaient fondre de l'argent, des pièces, des bijoux, tout ce qui brillait et valait quelque chose. Le métal se liquéfiait, ondulant et scintillant sous la lueur des flammes, comme un petit lac d'étoiles tombées du ciel. Et puis, dans ce métal en fusion, ils coulaient dans un moule, un à un, autant de têtes de mort que le gaillard avait zigouillés. C'était leur comptabilité macabre, leur manière à eux de garder le score de la vie et de la mort.

    Ces têtes de mort, une fois refroidies, se voyaient rajoutées en maillons au bracelet que portait le viking. Chaque tête une vie prise, chaque maillon un souvenir de guerre. Un collier qui s'alourdissait au fil du temps, un poids sur les épaules et sur l'âme.

    Et après cette étrange cérémonie, ce rituel de comptage macabre, il fallait aller faire dodo, et vite ! Car le lendemain, il fallait être en forme, prêt pour une nouvelle journée, dès fois que la fortune apporte de la chair fraîche, un nouveau lot de têtes à ajouter à la collection.

    C'était leur vie, un cycle incessant de combat, de mort, et de cette étrange célébration de la victoire. Un monde où chaque jour pouvait apporter de nouvelles têtes pour leur collier de guerre, un monde où la mort était une monnaie courante, et la vie un jeu dangereux joué à la lisière des épées et des haches.